29 octobre 2009

Petits pains à la pistache



voici les petits pain à la pistache.
2ème recette testée, 2ème succès !

On les a garnis de fromage crémeux, de quelques tomates cerises
et d'un filet d'huile de pistache.
Puis on a filé au bord du lac, pour profiter des quelques rayons
de soleil que Dame Nature a bien voulu nous offrir.
D'ailleurs nous étions pas les seuls:
quelques personnes d'un certain âge profitaient eux aussi
de cette belle lumière automnale pour peindre gaiement des toiles
en toute simplicité.
Ils avaient l'air bien heureux avec leur chemise d'artiste et leur palette de couleurs.



Ingrédients pour 4 personnes:

  • 500 g de farine
  • 20 g de levure de bière
  • 4 cs de pâte pure de pistache (maison ou achetée)
  • 100 g de pistaches mondées
  • 2 cc de sel

Pâte pure de pistache maison: disposer des pistaches mondées dans le robot
et mixer de façon prolongée jusqu'à l'obtention d'une masse épaisse.

Les pistaches vont rendre de leur huile et former une sorte de boule compacte.
Garder dans un bocal.

Mettre dans une casserole 25 cl d'eau et faire tiédir.
Tamiser la farine.
Sur un plan de travail, faire 2 fontaines de farine, l'une avec environ 350 g de farine
et l'autre avec 150 g.
Dissoudre le sel dans 15 cl d'eau tiède et la levure dans les autres 10 cl d'eau.
Commencer à travailler la farine en ajoutant petit à petit l'eau salée
dans la fontaine la plus grande et en travaillant continuellement la pâte avec les mains.
Dans l'autre fontaine, verser petit à petit l'eau avec la levure
en travaillant la pâte avec les mains.
Si la farine demande un peu plus d'eau, ajouter encore de l'eau tiède.
Mélanger les deux pâtes obtenues et ajouter la pâte de pistache.
Continuer à travailler jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène.
Déposer cette pâte à pain dans un grand saladier
et laisser reposer 3H dans un endroit chaud.
Si besoin est, couvrir le saladier d'une couverture en laine.
Préchauffer le four à 220 C.
Mixer grossièrement les pistaches.
Une fois que la pâte a monté, en faire des boules de 10 cm de diamètre, les aplatir
et les parsemer de pistaches hachées.
Mettre au fond d'un plat allant au four du papier sulfurisé et y déposer les petits pains.
Enfourner les pains pour 15 à 20 minutes. Quand ils sont dorés, baisser la température
à 180 C et laisser cuire encore 10 à 15 minutes.
Laisser refroidir avant de servir.

Ce pain accompagne bien les fromages doux et il sera encore plus gourmand si vous mélanger de la farine complète à la farine et si vous parsemez les pains d'un mélange de pistaches hachées et de graines de cumin.


Source:


26 octobre 2009

Caramels mous à la courge



On a déjà bien profité des courges en concoctant moultes soupes,
tartes et divers mets salés comme des gnocchi au parmesan
et beurre à la sauge. Je ne pensais donc plus en cuisiner.
Mais il y a tant de variétés sur les étales des marchés que je n'ai pu résister à en acheter à nouveau. Cette fois-ci, la courge s'est transformée en caramels mous garnis de graines grillées.
Une mignardise que l'on a appréciée car riche en arômes et bien "moelleuse" en bouche.
Et puis emballés dans un peu de papier sulfurisé décoré
à votre guise, ces caramels mous sont sympathiques à offrir.

Cette recette participe au concours proposé sur le site ô délices.
Le ou la gagnante se voit offrir un bon d'une valeur de 200 euros (rien que ça)
à dépenser à sa guise sur Madeleine Market.
De quoi se faire joliment plaisir parmi les épices, huiles parfumés et autres merveilles proposées sur le site.
Ne reste plus qu'à croiser les doigts !






Ingrédients pour 24 pièces environ:

  • 200 g de purée de courge à température ambiante
  • 100 g d'un mélange composé de graines de courge, graines de tournesol, graines de sésame
  • 300 g de sirop d'érable
  • 170 g de sucre brun
  • 120 ml de crème liquide (35%)
  • 80 g de miel
  • 1 cc de cannelle moulue
  • 3/4 cc de gingembre moulu
  • 1 cc de jus de citron
  • 1/2 cc de sel
  • 15 g de beurre à température ambiante
  • 1 cc de pâte de vanille ou vanille liquide


La veille préparez la purée de courge.
J'ai utilisé la moitié d'une courge butternut que j'ai disposée
dans un plat allant au four (face coupée sur le fond du plat).
J'ai cuit l'ensemble à 180 C durant environ 45 minutes.
La courge devient fondante à souhait.
L'éplucher, ôter les graines et les parties fibreuses puis mixer le tout
jusqu'à l'obtention d'une purée fine.
Réserver au frais.
Le lendemain, sortir la purée pour qu'elle soit à température ambiante.
Faire de même avec le beurre.
Dans une poêle, griller à sec le mélange de graines. Laisser refroidir.
Chemiser le fond d'un moule de 20 cm x 10 cm de papier sulfurisé.
Graisser les bords et saupoudrer le fond du moule avec les graines grillées.
Dans une casserole à fond épais, mélanger le sirop d'érable, le sucre brun, la crème,
le miel, les épices, le jus de citron et le sel.
A l'aide d'un pinceau mouillé, retirer les grains de sucre collés sur les parois de la casserole.
Cuire l'ensemble sur feu doux jusqu'à ce que la masse atteigne la température de 120 C.
Ôter du feu, ajouter la purée de courge, mélanger, remettre sur feu doux-moyen
et cuire jusqu'à ce que la masse atteigne la température de 115 degrés (mélanger de temps à autre).
Ôter du feu, ajouter le beurre ramolli et la vanille. Bien mélanger.
Verser la préparation sur les graines. Lisser la surface.
Refroidir à température ambiante jusqu'à ce que le caramel se soit raffermit pour pouvoir le couper
en morceaux à l'aide d'un couteau trempé dans de l'eau chaude.
Si la forme du caramel n'est pas parfaite, vous pouvez aisément le modeler pour
lui donner une forme plus nette. La masse étant assez moelleuse, ce sera facile !
Déposer chaque morceau sur un papier sulfurisé.
Ou les emballer comme sur la photo ci-dessous.
Garder dans une boîte hermétique.
(Il se peut que les caramels ramollissent un peu et perdent de leur forme initiale
mais cela ne change en rien à leur excellent goût).





14 octobre 2009

Tatin de courge aux marrons et nappage au miel




Les délices de l'automne réunis:
potiron et châtaignes dans une tarte tatin bien savoureuse.

Cette recette participe au concours proposé sur ô délices





Ingrédients pour un moule à tarte de 28 cm de diamètre:

  • 1 abaisse ronde de pâte feuilletée (32 cm de diamètre)
  • 600 g de potiron pelé et coupé en tranches*
  • 250 g de châtaignes au caramel*
  • 4 cs d'eau
  • 20 g de beurre mou
  • 2 cs de sucre roux
  • 1 cc rase de cannelle
  • miel liquide doux

* il s'agit simplement d'une barquette de châtaignes enrobées de caramel liquide.
En vente dans les épiceries ou supermarchés.
* contrairement à moi, pensez à couper vos tranches de potiron plutôt finement qu'épaisses. Elles seront ainsi fondantes à souhait.


Disposer les tranches de potiron dans un panier vapeur
et cuire environ 15 minutes ou jusqu'à ce que le potiron soit tendre
mais encore ferme au toucher.
Refroidir.
Pendant la cuisson du potiron, disposer les châtaignes avec son caramel liquide
et 4 cs d'eau dans une petite casserole.
Laisser frémir quelques minutes.
Refroidir.
Chemiser votre moule de papier sulfurisé.
Beurrer le fond et saupoudrer de sucre roux.
Partager 10 châtaignes dans la longueur, hacher le reste grossièrement.
Disposer les tranches de potiron en rosace tout en alternant avec
les moitiés de châtaignes.
Arroser l'ensemble avec le caramel liquide puis répartir dessus les
châtaignes hachées.
Saupoudrer de cannelle.
Poser souplement la pâte feuilletée dessus, appuyer les bords vers l'intérieur
et piquer généreusement à la fourchette.
Cuire 35 minutes dans un four préchauffé à 200C.
A la sortie du four, démouler délicatement sur un plat puis
badigeonner légèrement les tranches de potiron de miel liquide.
Laisser reposer 5 minutes et servir.
Se garde à couvert au réfrigérateur.




12 octobre 2009

Quiche crémeuse mascarpone-pistache


J'ai encore craqué !
Il aura fallu d'un petit passage à la librairie du coin
pour exciter mes sens et mon esprit.
Tous ces livres aux belles couvertures joliment présentés
sur les étagères et les grandes tables m'ont fait tourner la tête.
Alors tant pis pour ce porte-monnaie qui fait un peu la moue.
Tant pis pour le cruel manque de place pour les ranger
(ma bibliothèque déborde, certains livres
sont en vrac dans de vieux cageots
et d'autres dangereusement empilés dans le coin de la chambre).
Tant pis, tant pis, tant pis !
J'ai succombé à ce livre, à celui-ci et encore à celui-là.
J'ai offert ça.
Et j'ai craqué pour ce "Tout pistache" de Simona Restivo aux éditions
Albin Michel.
Trop beau !
L'amoureuse des livres a eu son moment de grâce.




Ingrédients pour 4 personnes:

  • 200 g de pâte brisée
  • 100 g de lardons fumés
  • 150 g de mascarpone
  • 50 g de parmesan râpé
  • 2 oeufs
  • 25 cl de lait entier
  • 100 g de pistaches mondées ( j'ai mis 60g)
  • 3 cs de pâte pure de pistache
  • 100 g de poudre de pistache
  • 3 g de noix de muscade râpée
  • sel/poivre du moulin

Poudre de pistache: disposer 100 g de pistache dans le robot, mixer
par pulsions jusqu'à l'obtention d'un mélange à la fois moulu et
granuleux (voir photo).
Garder dans un bocal.

Pâte pure de pistache: disposer 50 g de pistache dans le robot
et mixer de façon prolongée jusqu'à l'obtention d'une masse épaisse.
Les pistaches vont rendre de leur huile et former une sorte de boule compacte.
Garder dans un bocal.

Préchauffer le four à 180C.
Etaler la pâte brisée dans un grand moule à tarte recouvert de papier cuisson.
Piquer le fond à la fourchette.
Mettre au four pour environ 20 minutes.
Dans un bol, mettre les oeufs et la pâte de pistache, bien mélanger.
Ajouter le mascarpone, le lait, du sel, du poivre et la noix de muscade.
Bien mélanger.
Dans une poêle antiadhésive, faire revenir à sec et à feu vif les lardons fumés
avec les pistaches mondées jusqu'à ce que l'ensemble prenne une jolie coloration.
Egoutter pour enlever le gras.
Disposer uniformément sur la pâte brisée précuite les lardons et les pistaches.
Couvrir le tout de l'appareil contenu dans le bol.
Parsemer de poudre de pistache et de parmesan râpé.
Enfourner pour 30 minutes.
Servir dès la sortie du four, accompagné d'une salade verte.

Source:

9 octobre 2009

Velouté de courge aux pommes et 5 épices



La recette de courge proposée ci-dessous est parfaite si vous aimez
les accords sucrés/salés.
Le mélange courge-pomme douce s'allie parfaitement
et la note de 5 épices sublime le tout.
Un velouté onctueux et parfumé qui ravit les sens.
Cette recette participe au concours proposé sur ô délices.



Ingrédients pour 3-4 personnes:
  • 500 g de courge pelée et coupée en morceaux
  • 150 g de pomme douce pelée et coupée en morceaux
  • 1 bel oignon
  • 1 cs de beurre
  • 8 dl de bouillon de légumes
  • 1 cc de 5 épices
  • 1.5 dl de crème
  • sucre/sel
  • croûtons natures (facultatif)

Eplucher, couper la courge en morceaux de tailles moyennes.
Eplucher, couper la pomme en cubes.
Emincer l'oignon puis dans une grande casserole le faire revenir dans le beurre
jusqu'à ce qu'il soit fondant.
Ajouter la courge, la pomme, le 5 épices et un peu de sucre
(facultatif, tout dépend si vous désirez une soupe assez douce ou pas).
Mélanger et laisser revenir environ 3 minutes en remuant de temps en temps.
Mouiller avec le bouillon, couvrir et baisser le feu.
Cuire 15-20 minutes, jusqu'à tendreté de la courge et de la pomme.
Passer au mixer.
Verser la soupe dans la casserole, ajouter la crème et chauffer sur feu doux.
Rectifier l'assaisonnement et éventuellement rajouter un peu de liquide si la
consistance de la soupe est trop épaisse.
Dresser dans des bols chauds et accompagner de croûtons natures
et/ou d'un filet de crème.


8 octobre 2009

Découverte gourmande: Truffes à la japonaise




Elles me faisaient envie depuis longtemps !< Il aura fallu attendre une escapade à Paris pour enfin assouvir
cette envie très gourmande de truffes au caramel salé et thé matcha < de l'excellentissime pâtissier japonais Sadaharu Aoki.
Savoureux à souhait !

Pâtisserie Sadaharu Aoki
56, boulevard Port Royal
Paris

Galerie Lafayette GOURMET
40, boulevard Haussmann
Paris

3 octobre 2009

Recette ayurvédique: Le frais rayon, riz au citron vert









Pratique: ce snack traditionnel de l'Inde du Sud peut aussi être préparé pour accommoder des restes de riz.
L'un des arts essentiels de la maîtresse de maison est effectivement de savoir accommoder restes et rebuts.
Ce qui s'étend très loin: comment, du Viêtnam aux montagnes de haute Provence
en passant par l'Inde, on sait garder les poubelles vides,
avec un fantastique respect du moindre objet ou du moindre grain de riz,
dans une science consommée du recyclage
cela paraît la quintessence de l'expression de l'amour de notre Terre.



Le bon moment:

Quand on a l'impression que le soleil s'éteint,
que la lumière se perd, que la route est incertaine.
Quand notre intérieur est malmené, irrité...
Au printemps, en automne, quand il fait lourd.



Ca fait quoi ?

Ca lave, rafraîchit.
Comme une douche intérieure,
comme le premier rayon de soleil dans le matin frais,
comme la rosée nacrée sur les brins d'herbe.



Ce qu'il faut:

- une tasse de riz basmati (tasse de 250 ml)
- 1/2 tasse de jus de citron vert
- 1/4 de cuillerée à café de curcuma
- quelques feuilles de curry ou 1 feuille de laurier indien émiettée
- 1/2 cuillerée à café de graines de moutarde noire
- 1 cuillerée à soupe de haricot mungo noir (urad dhal chilke) (facultatif)
- 1/2 bouquet de coriandre fraîche
- 1 cuillerées à soupe de ghee ou d'huile
- 1 cuillerée à café de sel


Faire tremper le dhal dans un peu d'eau environ 30 minutes.
Préparer le riz basmati: laver le riz à grande eau jusqu'à ce que celle-ci devienne transparente.
L'égoutter et l'étaler sur un torchon.
Porter à ébullition 1 1/4 tasse d'eau, y verser le riz, 1/2 cs de ghee et le sel.
Faire bouillir, couvrir et laisser cuire 10 minutes à feu doux.
Eteindre le feu et laisser reposer 10 minutes sans soulever le couvercle.
Ajouter après repos le jus de citron et le curcuma; mélanger.
Dans une petite poêle faire chauffer 1/2 cs de ghee.
Ajouter les graines de moutarde, les feuilles de curry ou de laurier et le dhal.
Laisser cuire jusqu'à ce que les graines de moutarde crépitent ou deviennent grises
et que le dhal prenne une couleur légèrement marron.
Ajouter le mélange précédent au riz. Couvrir et laisser reposer 5 minutes.
Servir décoré de coriandre ciselée.



Source: