30 avril 2018

Salade fraîche mangue-concombre


Welcome home ma jolie !
Je prendrai soin de toi.
Tu seras entourée d'amies plantes, de chats coquins mais sympas.
Tu auras lumière et fraîcheur. Tout ira bien 









Ingrédients pour 6-8 personnes:

  • 2 concombres 
  • 2 mangues
  • quelques feuilles de menthe fraîche ciselées, environ 4 branches

pour la sauce
  • 4 cs de vinaigre balsamique
  • 3 cs de jus de citron vert
  • 2 cs de baies roses moulues
  • 1/2 cs d'épice Eucalyptus Fraise-Olida 
  • environ 9 cs d'huile d'olive
  • sel et poivre du moulin

Laver les concombres et bien les sécher.
Vous pouvez les garder entiers ou alors les éplucher en zébrure.
Les couper en dés et réserver dans un grand saladier.
Eplucher les mangues et couper leurs chairs en dés. Mélanger au concombre.
Ajouter la menthe ciselée. Placer le tout au frais 30 minutes.
Préparer la vinaigrette en mélangeant ensemble le vinaigre balsamique, le jus de lime,
les baies roses, l'eucalyptus fraise-olida et l'huile d'olive.
Au moment de servir arroser la salade de vinaigrette. Assaisonner en sel
et poivre du moulin. Rectifier le goût si besoin.
Servir de suite.

28 avril 2018

Masala vada croustillants


Se lever à 4 h du mat pour aller écouter le chant des oiseaux avec un ornithologue.
Marcher en musique, laisser bercer son corps encore endormi par des notes joyeuses,
parfois sifflantes et aigües de différents oiseaux.
Un coup de coeur pour la grive musicienne. Le soleil se lève à peine et déjà son chant
mélodieux envahit la nature. Perchée au sommet d'un sapin, elle chante inlassablement
des notes hautes et puissantes, plusieurs fois répétées. On l'appelle musicienne car elle fait
un nombre impressionnant de trémolos et imite d'autres oiseaux.













Ingrédients pour 25 masala (source: La cuisine de Bernard)

  • 250 g de chana dhal (pois chiches cassés décortiqués)
  • 500 g d'urid dhal (lentilles urid décortiquées)
  • 1 cc de curcuma en poudre
  • 1/2 cc de gingembre en poudre
  • 1 bonne pincée de cannelle en poudre
  • 1 cc de sel (bien plus pour moi)
  • 6 piments oiseaux verts en fines rondelles
  • 2 oignons nouveaux émincés
  • 3 gousses d'ail hachées
  • 15 g de graines de fenouil
  • 10 g de graines de cumin orientales
  • une bonne poignée de feuilles de curry (fraîches de préférence mais sèches ok)
  • huile de friture
(La préparation en images sur le blog de Bernard)

La veille, disposer le chana dhal dans un grand récipient rempli d'eau et laisser tremper
toute la nuit pour que les graines gonflent. 
Faire de même avec l'urid dhal (dans un autre récipient). Le lendemain égoutter 
soigneusement l'urid dhal dans une passoire fine. Les disposer parfaitement égouttés
dans le bol de votre mixeur et pulser pour avoir une purée grossière.
Verser dans un grand récipient. Ajouter les chana dhal bien égouttés, le sel 
et les épices: cannelle, curcuma, gingembre. Ajouter les piments verts, les oignons nouveaux
et l'ail. Mélanger. Terminer par les graines de fenouil, de cumin oriental et de feuilles
de curry (si elles sont fraîches hachez-les avant au couteau. Si non, mettez-les entières 
et en mélangeant la pâte avec la main les feuilles sèches vont se briser en petits morceaux).
Former des boulettes d'environ 50-60 g puis les aplatir avec la paume de la main
pour en faire des galettes/palets.
Chauffer l'huile de friture à 180C. Verser 2-3 galettes et frire 7-8 minutes 
pour que les masala vada prennent une belle couleur. Mais attention ! Si les masala vada
prennent de la couleur trop rapidement alors baisser le feu sinon l'intérieur restera cru.
Egoutter sur du papier absorbant et déguster. On peut les manger avec une sauce pimentée.
Ils se congèlent parfaitement et pourront être réchauffés au four chaud une douzaine 
de minutes.

25 avril 2018

Poivrons romano farcis à la ricotta et mascarpone de l'adoré Yotam Ottolenghi


Une naissance surprise de chatons persans chez une amie.
Et mon coeur qui s'emballe.
Peut-être un 4ème bientôt ?












Ingrédients pour 6 poivrons (source: Yotam Ottolenghi)

  • 6 poivrons romano (650 g)
  • 200 g de ricotta
  • 100 g de mascarpone
  • 40 g de pignons de pin légèrement grillés 
  • 10 g de feuilles d'origan, grossièrement ciselées
  • 1 cc de zeste de citron bio + 1 cc de jus
  • 4 cs d'huile d'olive
  • 1 cc de vinaigre balsamique de qualité
  • 1 petit piment vert émincé en fines rouelles
  • 1/2 cc de sel et quelques tours de poivre du moulin

Préchauffer le four à 180C.
Inciser chaque poivron sur une longueur d'environ 6 cm en partant de la tige. 
Cette ouverture permettra de remplir le poivron de farce. Disposer les poivrons 
sur une plaque chemisée et cuire au four durant 30 minutes jusqu'à tendreté.
Ôter du four, laisser refroidir. A l'aide d'une petite cuillère à café débarrasser les poivrons
de leurs graines et membranes blanches puis les peler délicatement en gardant la tige verte.
L'opération est fragile, prenez votre temps. Le but étant de garder la forme du poivron.
Disposer les légumes sur un papier absorbant pour qu'ils sèchent.
Dans un bol mélanger ensemble la ricotta, le mascarpone, les pignons de pins, l'origan, 
le zeste de citron, le jus de citron et 1 cuillère à café d'huile d'olive. Ajouter le sel et le poivre.
Garnir chaque poivron d'environ 2-3 cs de farce en pressant bien. 
L'incision va s'élargir, pas de panique. Utilisez vos mains pour refermer un peu l'ouverture.
Encore une fois l'opération est délicate, allez-y tout tranquillement.
Pensez aussi à nettoyer le pourtour des poivrons...car lors du remplissage on a tendance à mettre
de la farce un peu partout ;)
Dresser le tout sur un plat de service et arroser d'huile d'olive restante. Verser quelques gouttes
de vinaigre balsamique par-ci, par-là et terminer par le piment vert. Servir de suite.
C'est délicieux !

11 avril 2018

Gim-bugak, crackers coréens aux algues


Sweet pink at home






Une recette de la joyeuse Maangchi que j'adore




Ingrédients:

  • 14 feuilles d'algues pour gim-bugak* (ici feuilles pour sushis)
  • 1 cup de farine de riz gluant (environ 140 g)
  • 2 1/2 cups d'eau (environ 600 ml)
  • 1 cc de sel
  • 4.5 cs de sésame grillé
  • 3 cs de Piment cheveux d'ange, légèrement pilé
  • huile de friture

 * je n'ai pas trouvé ces feuilles, plus épaisses que les traditionnelles feuilles nori pour sushis.
Mais la recette fonctionne aussi très bien avec les feuilles d'algues plus fines.
Il faut cependant mettre un peu moins de mixture à la farine de riz gluant pour ne pas déchirer
la feuille et adapter le temps de friture. Maangchi préconise 5 secondes par côté. Ici 3 suffiront.

La recette en vidéo. Enjoy !

5 avril 2018

Cheesecake japonais cuit dans un rice cooker


Pedro
Chat Cheval






La vidéo sur tastyjapan a éveillé ma curiosité. Ce cheesecake tremblotant cuit dans un rice
cooker a donné l'eau à la bouche. Mais ! Je n'ai pas réussi à le cuire dans l'appareil.
Une masse pas assez lourde peut-être ? Car le bouton de cuisson remontait sur off,
impossible de le "fixer" sur on... Le cheesecake passera alors au bain-marie.
La texture différente mais intéressante. Un nuage mousseux.

La recette et les ingrédients: